AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Fiche RP #30

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Hellie

avatar

✎ Blabla : 352
✎ Citation : je me suis toujours sentie seule... j'ai beau être entourée, je me sens toujours seule même quand j'étais avec lui...
✎ Age : 30
Localisation : au bord d'un pont, regardant le vide, prête à sauter...
Emploi/loisirs : Cas désespéré, passe ton chemin
Humeur : Curieusement bien

Feuille de personnage
Métier: Observateur
Age: 30
Relations ♥:

MessageSujet: Fiche RP #30   Dim 23 Avr 2017 - 13:22


La sphère des brumes
Territoire Hostile

Un arrêt dans une auberge entraîne souvent des histoires et cela s’enchaîne sur des rumeurs. Du moins, il y a toujours quelqu'un qui se met à raconter une rumeur sur n'importe quoi quand cette personne devient un vrai sac à vin après plusieurs verres d'hydromel. Une vieille légende racontait par monts et par vaux dans ce genre d'endroit et bien entendu quelqu'un finit par l'entendre. Une sphère des murmures ? Intéressant... Même très intéressant. C'était certainement une légende, mais pour Adelia pas le temps de savoir si cela est une rumeur, une légende ou un fait, il lui fallait aller en terre hostile. Enfermé dans sa chambre d'hôte, elle faisait les cent pas, réfléchissant à comment se rendre en territoire hostile sans se mettre en danger. On raconte pas mal de chose sur ces terres, un brouillard épais qui vous fait perdre la raison. Ce brouillard permet de voir des choses qui n'existent pas, au point qu'on en vient à tuer ceux avec qui on se trouve. Il est impossible de le contrecarrer et il se situe dans la forêt noire qu'il faut traverser pour se rendre dans ces terres. Adelia eut un frisson, elle n'avait pas vraiment mis les pieds sur les territoires des sorciers noirs, mais comptait bien si rendre. Cette sphère pouvait renfermer quelque chose de puissant pour mener à bien leur quête de pouvoir à travers les autres terres. Les sorciers noirs ne rêvaient que de conquête et de destructions et cette sphère servait certainement à ça. En la contournant, mais cela prendrait des jours. Il suffirait de se dire que ce n'était qu'une illusion, Adelia le savait, mais on arrive à un point que le gaz vous fait voir des personnes ou des choses qui ne sont pas là. Elle soupira, arrêta de faire les cent pas et s'approcha de la fenêtre, il était encore tôt, et le marché se mettait doucement en place. Adelia se tourna vers le lit, attrapa son sac, son épée et passa la porte, qu'elle laissa ouverte. En arrivant en bas de l'escalier, la fille de l'aubergiste la salua et lui tendit un panier de nourriture. Adelia hocha la tête et quitta les lieux. Elle faisait le voyage seule depuis quelques jours et était retourné dans son village, revoir sa famille. Son frère, Lysandre, s'était mis au combat à l'épée et l'avait défiée quand elle était apparue près des champs de leur maison. Un combat s'était alors engagé et en quelques coups, son jeune frère s'était retrouvé au sol l'épée sur la joue. Il avait voulu par la suite, la suivre, Adelia ne voulait pas l’entraîner dans ce genre d'aventure, il fallait qu'il aide leur père à la forge. Elle remonta plusieurs ruelles et remarqua que quelque chose n'allait pas. Discrètement, elle sortit son épée et tourna dans une ruelle puis attendit. Quelqu'un surgit alors, elle planta son épée sous le cou du nouveau venu. Lysandre, son jeune frère, se tenait devant elle, les bras en l'air, le souffle coupé. Elle rangea son épée et le gronda en le secouant, que c'était dangereux là où elle se rendait et qu'il devait retournait auprès de leurs parents. Il insista qu'il voulait la suivre et qu'il savait magner l'épée, il sortit cette dernière et la fit tomber. Adelia leva les yeux au ciel et l'attrapa par le col dès qu'il eut ramassé son épée, l'obligeant à marcher devant-elle. Elle finit par l'attrapa par le bras et le tourna vers elle. Lysandre lui lança qu'il la suivrait encore si elle le raccompagnait à la maison ou même si elle l'obligeait à partir. Il était pourtant hors de question de faire demi-tour pour elle. En soupirant, elle le lâcha et lui demanda de porter le panier et de la suivre. Tout en traversant le village, Adelia songea au terre hostile, à la sphère des murmures et à la rumeur qui l'accompagnait, puis se tourna vers son frère qui marchait d'un pas maladroit. Ils marchèrent ainsi jusqu'à la sortie du village Skeylir pour se rendre à Ad'Lucem et de là, se rendre en territoire hostile. Ça leur prendrait plusieurs jours pour s'y rendre et Adelia espérait ne pas croiser de sorciers noirs ou créatures du même genre. Ils arrivèrent à la lisière d'un bois et elle marcha au côté de son frère gardant sa main sur son épée tout en avançant.

Après plusieurs lieues, ils firent une première halte. La nuit n'était pas encore tombée, mais Adelia ne voulait pas mettre plus en danger Lysandre. Elle l'envoya ramasser du bois et de ne pas s'éloigner, restant à porter de voix s'il y avait une mauvaise rencontre. Ils établirent leur camp avec leur peu de moyens et commencèrent à manger ce qu'il y avait dans le panier de l'aubergiste avant de passer la nuit à la belle étoile. Au lendemain, ils ramassèrent leurs affaires et reprirent leur chemin avant de voir quelqu'un sur le bord du chemin.



Code:
<center><link href='http://fonts.googleapis.com/css?family=Devonshire' rel='stylesheet' type='text/css'><div style="background: #D9D9D9; width: 500px; border-top: 3px solid #BD9E95; border-bottom: 3px solid #BD9E95;"><center><br><img src="http://i38.servimg.com/u/f38/13/62/55/64/85-fon10.jpg" width="450px"><div style="font-family: Devonshire; font-size: 35px; color: #BD9E95; opacity: 0.9; font-style: italic; text-shadow: 1px 1px 1px #3D3D3D;">La sphère des brumes</div><div style="font-family: times new roman; font-size: 10px;">Territoire Hostile</div></center>
<center><div style="background: #ffffff; border: 1px solid #C0C0C0; width: 450px; text-align: justify;"><div style="margin-left: 15px; margin-right: 15px; margin-bottom: 15px; margin-top: 15px;">Un arrêt dans une auberge entraîne souvent des histoires et cela s’enchaîne sur des rumeurs. Du moins, il y a toujours quelqu'un qui se met à raconter une rumeur sur n'importe quoi quand cette personne devient un vrai sac à vin après plusieurs verres d'hydromel. Une vieille légende racontait par monts et par vaux dans ce genre d'endroit et bien entendu quelqu'un finit par l'entendre. Une sphère des murmures ? Intéressant... Même très intéressant. C'était certainement une légende, mais pour Adelia pas le temps de savoir si cela est une rumeur, une légende ou un fait, il lui fallait aller en terre hostile. Enfermé dans sa chambre d'hôte, elle faisait les cent pas, réfléchissant à comment se rendre en territoire hostile sans se mettre en danger. On raconte pas mal de chose sur ces terres, un brouillard épais qui vous fait perdre la raison. Ce brouillard permet de voir des choses qui n'existent pas, au point qu'on en vient à tuer ceux avec qui on se trouve. Il est impossible de le contrecarrer et il se situe dans la forêt noire qu'il faut traverser pour se rendre dans ces terres. Adelia eut un frisson, elle n'avait pas vraiment mis les pieds sur les territoires des sorciers noirs, mais comptait bien si rendre. Cette sphère pouvait renfermer quelque chose de puissant pour mener à bien leur quête de pouvoir à travers les autres terres. Les sorciers noirs ne rêvaient que de conquête et de destructions et cette sphère servait certainement à ça. En la contournant, mais cela prendrait des jours. Il suffirait de se dire que ce n'était qu'une illusion, Adelia le savait, mais on arrive à un point que le gaz vous fait voir des personnes ou des choses qui ne sont pas là. Elle soupira, arrêta de faire les cent pas et s'approcha de la fenêtre, il était encore tôt, et le marché se mettait doucement en place. Adelia se tourna vers le lit, attrapa son sac, son épée et passa la porte, qu'elle laissa ouverte. En arrivant en bas de l'escalier, la fille de l'aubergiste la salua et lui tendit un panier de nourriture. Adelia hocha la tête et quitta les lieux. Elle faisait le voyage seule depuis quelques jours et était retourné dans son village, revoir sa famille. Son frère, Lysandre, s'était mis au combat à l'épée et l'avait défiée quand elle était apparue près des champs de leur maison. Un combat s'était alors engagé et en quelques coups, son jeune frère s'était retrouvé au sol l'épée sur la joue. Il avait voulu par la suite, la suivre, Adelia ne voulait pas l’entraîner dans ce genre d'aventure, il fallait qu'il aide leur père à la forge. Elle remonta plusieurs ruelles et remarqua que quelque chose n'allait pas. Discrètement, elle sortit son épée et tourna dans une ruelle puis attendit. Quelqu'un surgit alors, elle planta son épée sous le cou du nouveau venu. Lysandre, son jeune frère, se tenait devant elle, les bras en l'air, le souffle coupé. Elle rangea son épée et le gronda en le secouant, que c'était dangereux là où elle se rendait et qu'il devait retournait auprès de leurs parents. Il insista qu'il voulait la suivre et qu'il savait magner l'épée, il sortit cette dernière et la fit tomber. Adelia leva les yeux au ciel et l'attrapa par le col dès qu'il eut ramassé son épée, l'obligeant à marcher devant-elle. Elle finit par l'attrapa par le bras et le tourna vers elle. Lysandre lui lança qu'il la suivrait encore si elle le raccompagnait à la maison ou même si elle l'obligeait à partir. Il était pourtant hors de question de faire demi-tour pour elle. En soupirant, elle le lâcha et lui demanda de porter le panier et de la suivre. Tout en traversant le village, Adelia songea au terre hostile, à la sphère des murmures et à la rumeur qui l'accompagnait, puis se tourna vers son frère qui marchait d'un pas maladroit. Ils marchèrent ainsi jusqu'à la sortie du village Skeylir pour se rendre à Ad'Lucem et de là, se rendre en territoire hostile. Ça leur prendrait plusieurs jours pour s'y rendre et Adelia espérait ne pas croiser de sorciers noirs ou créatures du même genre. Ils arrivèrent à la lisière d'un bois et elle marcha au côté de son frère gardant sa main sur son épée tout en avançant.

Après plusieurs lieues, ils firent une première halte. La nuit n'était pas encore tombée, mais Adelia ne voulait pas mettre plus en danger Lysandre. Elle l'envoya ramasser du bois et de ne pas s'éloigner, restant à porter de voix s'il y avait une mauvaise rencontre. Ils établirent leur camp avec leur peu de moyens et commencèrent à manger ce qu'il y avait dans le panier de l'aubergiste avant de passer la nuit à la belle étoile. Au lendemain, ils ramassèrent leurs affaires et reprirent leur chemin avant de voir quelqu'un sur le bord du chemin.</div></div></center><br></div></center>


I love cat
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://curieusementbien.forumgratuit.org
 
Fiche RP #30
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» CHATTAHOOCHEE • fiche de publicité
» Notre fiche
» Fiche technique du nouveau décodeur Technicolor
» Athéna Catherien Arrows~ Fiche RP~
» Fiche réponse RP

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Curieusement Bien :: 
Once Upon a Time
 :: Fiche RPG
-
Sauter vers: